Publicité

Bars et lieus dans les épaves

A cette période de l’année, les bars qui reviennent de leur migration hivernale après la fraie rejoignent bien souvent les zones d’épaves tout comme les lieus ! Ces deux carnassiers sont alors à la recherche d’eaux plus chaudes où le nombre et la diversité de proies est la plus importante. C’est donc une parfaite occasion pour cibler les deux espèces au large. Le printemps est signe de nombre de changements en mer : la température de l’eau et l’ensoleillement journalier augmentant progressivement, il en résulte un phénomène de « boom algal ou efflorescence » que l’on appelle communément dans mon secteur où ce dernier est fort marqué : « purge ». A lire dans le n°76.

Inscription