Publicité

Les mini leurres

Le manque d’activité de surface ne révèle aucune vie piscicole et il faut déjà dans un premier temps croire en notre pêche et en l’approche de la saison. Il est clair que les proies sont peu nombreuses. En regardant au loin, cette sensation est confirmée, mais si l’on baisse les yeux et qu’on observe le long des rochers, des murs, des digues ou encore sous les masses de débris flottants qui ont été ballotés par les tempêtes passées, de petits alevins de la taille du petit doigt scintillent de temps en temps.

Inscription