Publicité

Pêche à pied c'est le bouquet

La fin de saison estivale est synonyme de températures d’eau plus élevées qui coïncident avec des coefficients de marées importants. C’est donc le moment le plus propice pour se livrer à la pêche à pied. Certaines parties de l'estran ne sont accessibles que lorsque la mer se retire suffisamment et découvre donc des zones de pêche peu visitées. En Normandie l’espèce phare recherchée par nombre de pratiquants et dont la ressource semble plus importante que par le passé est, de son nom latin : palaemon serratus. Les stocks de poissons prédateurs dont les bars, très friands de ce crustacé n’ayant eu de cesse de voir leur population diminuer ces dernières années ont probablement profité au développement de cette espèce.

Inscription